Le Département, chef de file des politiques territoriales en faveur des proches aidants

par | Oct 11, 2022

Selon une étude de l’IFOP de 2019, 85 % des personnes souhaitent vieillir chez elles. Bien que légitime, cette aspiration pose le problème des proches qui se retrouvent souvent dans la difficile position d’aider leur conjoint(e) ou parent(s) vieillissant. Ils sont environ 4 millions à assister une personne de plus de 60 ans dans son quotidien. 59,5 % d’entre eux sont des femmes. Rien d’étonnant alors à ce que la loi de l’adaptation de la société au vieillissement (ASV) reconnaisse et accorde un statut légal aux proches aidants qui assurent les tâches du quotidien d’un ou d’une senior. 

Cette même ASV place les départements en première ligne pour organiser localement la politique d’aide aux aidants. Quels sont les dispositifs d’accompagnement des aidants mis en place par les conseils départementaux ? Quels outils, notamment numériques, pour aider les départements à remplir efficacement cette mission ?

Le conseil départemental, principal organisateur de l’aide aux proches aidants  

Depuis l’entrée en vigueur de l’ASV le 1er janvier 2016, c’est le Département qui pilote la stratégie globale des actions destinées à l’accompagnement des proches aidants. Pour accomplir cette mission, il collabore avec deux partenaires privilégiés. On retrouve l’agence régionale de santé (ARS) et la conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie. 

Pour déployer son action de soutien aux aidants familiaux, le conseil départemental recourt principalement à trois dispositifs. 

Le schéma départemental de l’autonomie 

D’une durée de 5 ans, ce schéma définit la politique départementale en faveur de l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap. 

Il s’articule autour de 3 axes forts, dont le soutien des proches aidants. 

Les plateformes d’accompagnement et de répit  

Depuis 2020, dans le cadre du plan national « Agir pour les aidants », les conseils départementaux en partenariat avec les ARS ont la charge de développer l’offre de répit par le biais du déploiement de plateformes dédiées. 

Au nombre de 220, soit deux par département, les plateformes PFR proposent des solutions de soutien aux proches aidants 

L’APA 

Ce sont les services du Département qui statuent sur les demandes d’Allocation Personnalisée d’Autonomie. Ils s’appuient sur l’évaluation du degré de perte d’autonomie effectuée par l’équipe médico-sociale départementale qui se déplace au domicile de l’usager. Dans certaines conditions, l’APA permet de financer les solutions de répit prévues en cas d’hospitalisation du proche aidant ou pour lui permettre de souffler.  

Face à la diversité des dispositifs en faveur des aidants familiaux et à la complexité de leur gestion, quelles solutions s’offrent aux Départements ? 

Solis, le logiciel sur mesure pour les Départements 

La gestion de l’action sociale départementale peut devenir un véritable casse-tête si les agents ne disposent pas d’outils performants pour effectuer leurs tâches quotidiennes. Heureusement, la transformation numérique en cours répond depuis quelques années aux besoins de simplification et d’optimisation des missions attribuées aux Départements. 

Mais pour développer des solutions numériques parfaitement adaptées, rien de tel qu’une parfaite connaissance de leurs besoins particuliers. Telle a été la démarche d’Arche MC2 depuis plus de 30 ans. Trois grands besoins ont ainsi été identifiés pour les Départements : 

  • la nécessité d’une vision globale des différentes étapes de traitement des dossiers des usagers  
  • l’interopérabilité entre leurs différents services, et avec leurs partenaires 
  • un portail usager accessible et complet. 

Alors pour y répondre, Arche MC2 a développé une solution numérique qui leur est dédiée. Il s’agit de Solis, une gamme de logiciels destinée à la gestion des dispositifs d’aide sociale et de l’instruction des dossiers de l’usager dans les domaines tels que : l’autonomie, l’enfance, le handicap, la famille. 

Que comprend le logiciel de gestion pour les départements

Cet outil comprend toute une gamme d’outils numériques conçus pour simplifier les tâches telles que l’évaluation, l’instruction, la décision, l’exécution, le financement et le pilotage des dispositifs d’aides sociales.

Cette solution numérique se décline en divers produits plus particulièrement adaptés aux besoins des proches aidants. 

Grâce à Solis mobilité APA, l’agent de l’équipe médico-sociale départementale peut évaluer le degré de dépendance de l’usager lors d’une visite à son domicile, ce qui permet un calcul immédiat de l’APA. Les informations sont directement archivées dans le logiciel SOLIS. 

Avec Solis SAD/Domatel, le service d’aide à domicile transmet instantanément le détail des interventions effectuées au domicile de l’usager. Le Département peut ainsi opérer un contrôle du nombre d’heures réalisées avant de verser la rémunération correspondante. Cela garantit à l’usager et à son proche aidant l’effectivité des prestations facturées. 

Les Départements équipés du logiciel Dôme permettent à l’aidant d’accéder facilement aux informations telles que le plan d’aide, de profiter d’un contact direct avec la structure de service à domicile, et de disposer d’un suivi des interventions chez son proche en perte d’autonomie. 

Les actualités du moment :

Retour sur Santexpo 2024

Retour sur Santexpo 2024

Nos équipes étaient présentes sur le salon Santexpo 2024, un événement incontournable pour les innovations en santé. Nous y avons présenté nos suites...

Loading...