Les services autonomie à domicile : une réforme d’ampleur pour un accompagnement de meilleure qualité

par | Mai 22, 2023

Le maintien des personnes âgées à domicile constitue un enjeu majeur pour les politiques publiques. Et ce d’autant plus que le manque de place chronique dans les EPHAD ainsi que le vieillissement annoncé de la population viennent amplifier le problème de l’accompagnement des séniors en perte d’autonomie. Le projet de loi de finances de la sécurité sociale 2022 prévoit donc une réforme d’ampleur pour mieux accompagner les personnes âgées grâce à la création des services autonomie à domicile. 

État des lieux des services autonomie à domicile 

L’offre de services à domicile se caractérise aujourd’hui par son manque de lisibilité et sa complexité. En effet pour obtenir l’aide nécessaire, les usagers comme leurs aidants doivent naviguer entre différents services administratifs, trouver le moyen d’accéder aux bonnes informations et coordonner eux-mêmes les interventions à domicile. Cette complexité des démarches entraine souvent un manque de cohérence des interventions d’aide et de soins.  

Par ailleurs, les dispositifs actuels ne s’inscrivent pas dans une prise en charge globale de la personne accompagnée, soit en raison de son grand âge, soit de son handicap. Les différents intervenants de l’aide ou du soin à domicile ne se conforment pas toujours à une logique de parcours, ce qui peut être dommageable pour l’usager, ou du moins préjudiciable à la qualité de son accompagnement. Alors pour créer un nouveau dispositif plus adapté, la réforme s’appuie sur l’expérimentation des services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD) intégrés, menée depuis 2004. Généralisée à partir de janvier 2022, elle sert de socle à la nouvelle offre de services autonomie à domicile. 

Les services autonomie à domicile pour mieux accompagner les personnes en perte d’autonomie dans leur quotidien 

Cette nouvelle organisation des services à domicile va se mettre progressivement en place jusqu’en 2025. Elle concerne les conseils départementaux, les agences régionales de santé, les services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD), les services de soins infirmiers à domicile et les services polyvalents d’aide et de soins à domicile (SPASAD). Cette réforme prévoit une refonte du modèle de financement des activités d’aide et d’accompagnement des services à domicile. 

Il comprendra désormais trois volets : 

  • un volet soins ; 
  • un volet aide et accompagnement ; 
  • un volet coordination de l’aide et du soin.

La notice explicative publiée par le ministère des Solidarités et de la Santé offre une information complète sur ces nouveaux financements. 

Quant aux SAAD, SSIAD et SPASAD, à partir du décret prévu au plus tard pour le 30 juin 2023, ils disposeront d’un délai de deux ans pour opérer les mutations nécessaires pour se conformer au nouveau cahier des charges. 

D’ici 2025, il n’existera plus que deux catégories de services autonomie à domicile : 

  • des services d’aide et de soins ; 
  • des services d’aide seule. 

L’objectif est d’améliorer la fluidité du parcours de l’usager. Par la mise en place d’un modèle proposant conjointement des soins et une aide. Alors pour ce faire, la fusion entre SAAD et SSIAD est encouragée. 

Les services autonomie à domicile font partie des services médico-sociaux autorisés. Ils devront donc recevoir une autorisation conjointe de l’ARS et du conseil départemental pour pouvoir proposer une offre intégrée de soins et d’aide. À noter que cette réforme ne concerne que les interventions effectuées en mode prestataire. En sont exclus les emplois directs, accompagnés ou pas en mode mandataire. 

Les nouvelles contraintes de pilotage pour vos structures 

Face à ces changements, quelles transformations les acteurs du médico-social et des services à la personne devront-ils opérer ? Les défis à relever pour les acteurs de l’aide et du soin à domicile En tant que structure d’aide et de soins, ou d’aide seule, vous serez amené d’ici 2025 à revoir vos modalités de fonctionnement, de pilotage et de gestion. Échanges de données, vision à 360° du parcours de la personne accompagnée, besoin d’une meilleure sécurisation des flux d’informations : voilà autant de défis qu’il vous faudra relever. 

Choisir les bons outils pour faciliter le pilotage de votre structure 

La numérisation du secteur médico-social contribue depuis plusieurs années à l’amélioration des performances de ses acteurs et à leur professionnalisation. 

Pour exercer correctement leur activité, ils doivent s’équiper de solutions qui leur permettent de : 

  • gagner en efficacité ; 
  • gérer des prestations de nature différente ; 
  • centraliser et diffuser les informations et données recueillies ; 
  • garantir la traçabilité des interventions ; 
  • modifier et adapter les plannings en fonction des besoins des usagers.

Ils ont donc besoin de recourir à des outils numériques fiables, agiles et efficaces qui facilitent le pilotage de leurs activités et la vie de leurs équipes. Heureusement Arche MC2 conçoit et publie de tels logiciels, à l’image d’Arcad, la solution numérique spécialement conçue pour les professionnels du médico-social et des services à la personne. 

ARCAD, la solution digitale adaptée aux nouveaux services autonomie à domicile 

Véritable partenaire des acteurs du médico-social et des services à la personne, Arche MC2 dispose d’une compréhension fine de leurs besoins et de leurs attentes. Par sa vision, cet éditeur de logiciel a toujours su anticiper les évolutions du secteur. Arcad, son logiciel dédié aux SAAD, SSIAD et SPASAD, convient parfaitement aux exigences des services autonomie à domicile tels qu’ils sont envisagés par la réforme qui entrera en vigueur dès le mois de juin 2023. 

Une solution référencée Ségur 

Référencée par l’ANS dans le cadre du Ségur du Numérique, cette solution dédiée aux soins et à l’aide aux personnes en perte d’autonomie permet à votre structure d’échanger des données avec l’ensemble des services et des référentiels impliqués dans la prise en charge et le suivi de vos clients : Pro Santé Connect, Identité Nationale de Santé, Dossier médical partagé et Messagerie Sécurisée de Santé. Parce qu’elle est interopérable, la solution Arcad permet à vos collaborateurs d’accéder en toute sécurité à toutes les informations nécessaires à un accompagnement global de la personne aidée. 

Une solution pour coordonner vos équipes 

Vous pourrez également améliorer la coordination de vos équipes. En effet il vous faudra désormais gérer des interventions de nature différente (aide et soins) effectuées par des personnels spécifiques. Avec Arcad, vous disposez d’une vision globale de la prise en charge et du planning des interventions. En quelques clics, il vous sera facile de le modifier et de consulter les informations partagées au sujet de la personne aidée. 

Une solution idéale pour communiquer 

Pour optimiser la prise en charge de vos bénéficiaires, il est indispensable d’améliorer la communication au sein de votre structure. Arcad offre la possibilité de décloisonner et de fluidifier les échanges entre les différents intervenants au domicile de la personne en perte d’autonomie. Grâce à l’application, les informations « terrain » circulent instantanément entre collègues. Celles transmises par les proches ou les bénéficiaires au personnel de bureau sont diffusées en temps réel à l’ensemble des équipes chargées de la prise en charge au domicile. 

 Alors pour prendre le train du futur en matière de services autonomie à domicile, faites le choix d’une solution numérique agile et efficace : optez pour Arcad. 

Les actualités du moment :

Retour sur Santexpo 2024

Retour sur Santexpo 2024

Nos équipes étaient présentes sur le salon Santexpo 2024, un événement incontournable pour les innovations en santé. Nous y avons présenté nos suites...

Loading...