S’adapter au vieillissement de la population, un enjeu de société majeur 

par | Juin 20, 2023

D’ici 2030, le nombre de personnes âgées de 75 à 84 ans va croître de façon inédite en France. Il va passer de 4,1 à 6,1 millions. À ces prévisions démographiques, vient s’ajouter le fait que les Françaises et les Français souhaitent vieillir le plus longtemps possible à leur domicile. Il est donc indispensable de prendre en compte ce vieillissement de la population. Il faut donc faire en sorte de l’accompagner au mieux. Tel est l’objectif des politiques publiques, mais aussi des différents acteurs du secteur médico-social qui connait pour sa part une transformation sans précédent, notamment numérique. Le but de ces innovations ? Apporter un meilleur accompagnement aux personnes en perte d’autonomie. 

Une loi pour adapter la société au vieillissement  

Depuis plus de 60 ans, les pouvoirs publics travaillent sur les questions liées au vieillissement de la population. Entrée en vigueur le 1er janvier 2016, la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement propose d’apporter des solutions pour accompagner ce changement démographique de la population française, en prenant notamment en compte les attentes des personnes âgées en matière de logement, de transports, et de vie sociale. 

Elle privilégie en particulier l’accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie afin de leur permettre de vieillir chez elles dans de bonnes conditions. Et pour favoriser ce maintien à domicile des plus âgées, le rapport interministériel « nous vieillirons ensemble…80 propositions pour un nouveau pacte entre générations » présente des mesures favorisant l’autonomie et l’inclusion sociale des personnes âgées. C’est aux départements déjà en charge de l’aide à l’autonomie des personnes âgées que revient l’application de ces mesures. 

Mais pour atteindre les objectifs définis par la loi, l’ensemble du secteur médico-social se doit de prendre le virage du numérique. Il s’agit là d’une transformation inédite : l’utilisation de logiciels contribue à une meilleure gestion des structures, mais aussi à créer les conditions de bonnes pratiques professionnelles pour les différents intervenants auprès des personnes dépendantes. C’est pourquoi, désireux d’accompagner ce secteur dans sa modernisation, les éditeurs de logiciels se sont attelés à la tâche. À l’image d’Arche MC2 qui met à leur disposition des outils digitaux innovants, adaptés aux nouveaux besoins des usagers et des acteurs du médico-social. 

Un éditeur de logiciels spécialiste du médico-social 

Depuis plus de 30 ans, Arche MC2 élabore des solutions numériques pour le secteur médico-social. Cette expérience lui confère une vision à 360° de l’accompagnement et de la prise en charge du vieillissement. 

Les outils numériques proposés couvrent ainsi un très large spectre de l’action sociale :  

  • aides départementales ; 
  • prestations à domicile ; 
  • EHPAD ; 
  • portage des repas ; 
  • insertion. 

Arche MC2 crée des solutions qui permettent de donner corps aux politiques publiques relatives à l’accompagnement des personnes âgées. Son objectif ? Accompagner la transformation des modèles de solidarité en associant valeurs humaines et innovations numériques. Parce que la réponse à l’accompagnement du vieillissement de la population est aujourd’hui multimodale, l’idée consiste à offrir le maximum de solutions pour accompagner les choix des personnes : domicile ou établissement. 

Des logiciels fiables, ergonomiques et performants au service de l’humain 

Performantes et simples d’utilisation, les solutions numériques libèrent les professionnels afin de leur offrir davantage de temps et de disponibilité pour les personnes aidées. Pour bien accompagner les usagers, les différents intervenants doivent pouvoir coordonner leurs actions et donc disposer de systèmes informatiques compatibles. 

EPHAD hors-les-murs, plateformes de services, parcours personnalisé : aujourd’hui les modalités de prise en charge des personnes âgées sont multiples. Il est donc indispensable de permettre aux différents acteurs de communiquer aisément, de coordonner leurs interventions ainsi que de tracer et de gérer au mieux les prestations réalisées. Dans ce contexte, l’interopérabilité des systèmes est devenue la préoccupation principale des éditeurs de logiciels. Et ce, d’autant plus que le Ségur du numérique en santé l’encourage. 

Convaincu de la nécessité de ces échanges et de ces partages d’informations pour une prise en charge globale et efficace des personnes en perte d’autonomie, ArcheMC2 conçoit différentes gammes de logiciels compatibles les unes avec les autres. Il s’agit de connecter ces suites logicielles afin de partager en toute sécurité différents éléments nécessaires à la construction de nouveaux bénéfices communs. Les structures équipées par Arche MC2 peuvent ainsi plus facilement répondre aux nouveaux usages et besoins de la population. sans changer de logiciels.

La mobilité au cœur des préoccupations

Aujourd’hui, les pratiques digitales évoluent vers une mobilité toujours plus grande grâce aux ordinateurs portables, tablettes et autres smartphones. C’est pourquoi les logiciels d’Arche MC2 sont conçus pour s’adapter à l’ensemble de ces supports. En raison de la confidentialité des informations collectées et partagées, il est en outre crucial d’offrir une sécurité d’utilisation maximale. Arche MC2 s’y emploie bien évidemment en mettant tout en place pour sécuriser les données informatiques et pour offrir à ses clients une continuité de fonctionnement de ses systèmes informatiques. 

Plus que jamais le numérique constitue un pilier essentiel pour accompagner le vieillissement de la population. Gardons en tête que les digital natives d’aujourd’hui sont les vieux 3,0 de demain. 

Les actualités du moment :

Retour sur Santexpo 2024

Retour sur Santexpo 2024

Nos équipes étaient présentes sur le salon Santexpo 2024, un événement incontournable pour les innovations en santé. Nous y avons présenté nos suites...

Loading...