En cette année 2022, un nouveau dispositif lié au crédit d’impôt voit le jour : l’avance immédiate du crédit d’impôt. Pour les 26 activités concernées, cette évolution du système de déduction d’impôt est une très bonne nouvelle.

Le crédit d’impôt : contexte

Depuis une vingtaine d’années, les pouvoirs publics ont mis en place un dispositif efficace pour lutter contre le travail au noir. D’abord intitulé « déduction d’impôts », puis « crédit d’impôts », il concerne des activités allant de la garde d’enfants au soutien scolaire, en passant par l’entretien de la maison, ou encore le maintien à domicile des personnes les plus fragiles.

Un système qui avait ses limites

Bien qu’il ait fait la preuve de son efficacité, chacun s’accordait sur le fait que ce mécanisme pouvait être perfectionné. Le décalage de trésorerie supporté par les personnes recourant aux services à domicile constituait un frein majeur au développement du secteur.

Une remise en question de la FESP

En 2015, la Fédération du service aux particuliers (FESP) a pris l’initiative d’entamer une réflexion pour lever cet obstacle. La première proposition fut celle de la subrogation. Cette technique devait permettre une mobilisation immédiate de la créance par le secteur bancaire, sans avoir à requérir un effort financier de la part de l’État. Afin d’analyser cette proposition, les pouvoirs publics ont mis en place en 2016 un comité de filière.

Qu’est-ce qui change avec l’avance immédiate du crédit d’impôt ?

Jusqu’à aujourd’hui, lorsqu’un particulier faisait appel a un prestataire de service, il payait la totalité de la facture. À la fin de l’année, il récupérait une certaine somme, lié au crédit d’impôt. Cela représentait donc un frein pour les particuliers, qui devaient avancer entièrement une somme conséquente. Logiquement, l’accès aux prestataires de services n’était pas chose simple pour tout le monde.

Évoluer vers une avance immédiate

C’est pourquoi le gouvernement, en collaboration avec la FESP et des acteurs du secteurs, se sont associé pour porter une nouvelle mesure : le crédit d’impôt instantané. L’objectif : supprimer le frein que représente le paiement total de la prestation par le particulier.

Désormais, le client ne va payer que ce qu’il doit. En effet, le crédit d’impôt s’applique directement sur le montant de la facture. D’où le nom du dispositif : l’avance immédiate du crédit d’impôt.

Quelles structures peuvent profiter de l’avance immédiate du crédit d’impôt ?

Quel que soit le statut juridique de la structure, ses clients pourront d’ici à 2024 bénéficier de l’avance immédiate du crédit d’impôt si ses services concernent l’une des 26 activités de services à la personne, recensées sur le site : servicesalapersonne.gouv.fr. On retrouve entre autres les activités suivantes :

  • L’entretien de la maison et les travaux ménagers
  • Les petits travaux de bricolage
  • Les petits travaux de jardinage
  • Le soutien scolaire ou les cours à domicile
  • La préparation de repas à domicile
  • La livraison de courses à domicile
  • L’assistance informatique à domicile

Pourquoi l’avance immédiate du crédit d’impôt est une bonne nouvelle pour le secteur ?

Afin d’évaluer les effets de la contemporanéité du Crédit d’impôts sur le secteur des Services à la Personne, la FESP a financé une série d’études. Les impacts de l’avance immédiate du crédit d’impôt attendus sont non seulement économiques, mais aussi sociaux et sociétaux. Les conclusions de ces études ont été confirmées par les services de l’Etat et la Cour des comptes.

En matière économique

Selon les études menées, l’avancée immédiate du crédit d’impôt pourrait avoir des effets très importants au niveau économique. En effet, le dispositif devrait créer entre 170 000 et 250 000 emplois et générerait une croissance de 30% par an pour les structures concernées.

Du côté de l’État, les études parlent d’un gain de recette fiscale entre 1 Mds et 1.5 Mds d’euros grâce à la disparition progressive du travail non déclaré.

En matière sociale et sociétal

Côté social, le dispositif serait un véritable levier pour l’augmentation de la rémunération des intervenants. De même pour la formation, avec les intervenant anciennement non déclaré, qui pourront se professionnaliser.  

En matière sociétale, cette mesure redonne du pouvoir d’achat pour le contribuable. De plus, pour les ménages actifs, ce dispositif permet de mieux concilier la vie de famille et la vie professionnelle en incitant l’appel aux SAP.

Vous souhaitez en savoir plus sur le sujet ? Téléchargez gratuitement notre Guide sur l’Avance Immédiate du Crédit d’Impôt dès maintenant !

Loading...